FAR WEST BRÉSILIEN

(Faroeste Caboclo)
2013 | 100 min
Fiction
VOSTF

Seances et Horaires:
• Mercredi 2 avril – 19h.

Inspiré d’une chanson de Renato Russo

Réalisation: René Sampaio
Scénario: Marcos Bernstein et Victor Atherino
Production: Bianca De Felippes, Marcello Ludwig Maia et René Sampaio
Photographie et Caméra: Gustavo Hadba, ABC
Direction artistique: Tiago Marques Teixeira
Directeur de production: Bárbara Isabella Rocha
Montage: Marcio Hashimoto

Avec: Fabrício Boliveira, Isis Valverde, Felipe Abib, Antônio Calloni, Cesar Troncoso, Marcos Paulo, Flavio Bauraqui

Faroeste Cabloclo raconte l’histoire de João de Santo Cristo, un jeune homme qui décide de fuir la vie difficile d’une zone rurale de l’état de Bahia, pour tenter sa chance à Brasilia. Avec l’aide de son cousin Pablo, il devient un apprenti charpentier, mais se laisse également entraîner dans le trafic de drogue.

Puis, il rencontre la belle Maria Lúcia, fille d’un sénateur. Ils commencent à se fréquenter, mais João s’embarque dans une spirale de crime et de violence qui le dépasse. Surgit alors son plus grand ennemi, Jeremias, un playboy dealer de drogues, qui devient son rival, aussi bien en affaires que dans le cœur de Maria Lúcia.

C’est une histoire d’amour, de haine, de vengeance et de violence, inspirée librement de la chanson « Faroeste Caboclo » de Renato Russo.

Le film est resté en salles au Brésil pendant 12 semaines, et a mobilisé une audience de 1,5 millions de personnes.

Il fut très bien reçu par les critiques brésiliens, et a fait la couverture de plusieurs revues, notamment du journal Estado de São Paulo – « il a des tons de western spaghetti, mais aussi des airs de Tarantino ». Rolling Stone Magazine le qualifie d’ «  intelligent et parfois électrique début dans la direction de long-métrages ». D’autres grands médias brésiliens, comme le journal O Globo, et la revue Veja, ont aussi recommandé le film. Il a reçu également les éloges de Fernando Meirelles, réalisateur de La Cité de Dieu, qui a posté le twitt suivant : « Avez-vous vu Faroeste Caboclo ? Ce film est parfait. Gardez un œil sur son réalisateur René Sampaio. »

Faroeste Caboclo est dans la course pour la nomination brésilienne à l’Oscar du meilleur film étranger, et a fait son avant-première internationale à Toronto. Là-bas, le réalisateur et les producteurs ont pu mesurer la réception du film par le public, film qui mêle une certaine originalité latino américaine, et des éléments plus conventionnels du western, en offrant au public une histoire captivante.

Au Brésil le film a été vu par 1,5 millions de personnes.

Photos