Festival du Cinéma Brésilien de Paris

Versão em português Françoise version

Événements parallèles au Festival

Pour accompagner cette 13e édition du Festival du Cinéma Brésilien, des événements autour du Brésil auront lieu pendant la période du festival, à Paris. Rencontres avec des professionnels, débats et tables rondes, exposition de photographie et lancement de livre sont au programme… parce-que le Festival, ça n’est pas que du cinéma !
 

TROIS TABLES RONDES, TROIS FAÇONS D'ENVISAGER LE BRESIL D'UN POINT DE VUE CULTUREL, SOCIAL, POLITIQUE ET PROFESSIONNEL.


• RENCONTRE AVEC NELSON PEREIRA DOS SANTOS

Quand ? Jeudi 5 mai à 18h30
Où ? Maison de l’Amérique Latine, 217 Boulevard Saint-Germain - 75007 Paris

Organisée en partenariat avec l’Union Latine et la Maison de l’Amérique latine, cette table ronde enrichira l'hommage à Nelson Pereira dos Santos en explorant l'œuvre de l'un des plus grands cinéastes brésiliens.

Qui est ce précurseur du Cinema Novo ? Quels ont été ses maîtres ? Comment ses films ont-ils influencé le cinéma brésilien ?

De Rio Zona Norte à Bahia de tous les saints, c'est une occasion unique d'en savoir plus sur les cinquante ans de carrière d'un réalisateur engagé à la filmographie éclectique.

Avec la participation du réalisateur Nelson Pereira dos Santos, de Paulo António Paranaguá, journaliste au Monde, de Marie-Christine de Navacelle, ancienne Déléguée du Cinéma du Réel et de Lisa Ginzburg, Directrice de la culture de l’Union Latine.

Rencontre animée par Guiomar de Grammont, écrivain et professeur de philosophie de l’art à l'Université Fédérale d’Ouro Preto.




• TABLE RONDE : UPP, UNE NOUVELLE POLICE POUR LES FAVELAS ?

Quand ? Vendredi 6 mai à 14h45
Où ? Sciences Po - Amphithéâtre Jacques Chapsal (2e étage), 27 rue Saint-Guillaume - 75 007 Paris

Créées en 2008 pour lutter contre la mainmise des trafiquants et milices sur les favelas cariocas, les Unités de Police Pacificatrices cherchent à passer de la seule politique des armes à une mission policière plus globale : collaboration avec les communautés, travail social, éducatif et culturel... Deux ans et demi plus tard, cette table ronde permet de faire le point sur les actions menées et de mesurer le chemin qu'il reste encore à parcourir pour achever l'inclusion des favelas au sein des villes brésiliennes.

Avec la participation de José Mariano Beltrame, Secrétaire à la Sécurité de l’État de Rio de Janeiro, Adriana Rattes, Secrétaire à la Culture de l’État de Rio de Janeiro, Ricardo Cota, Sous-secrétaire à la Communication de l’État de Rio de Janeiro, et de l'équipe du film UPPs (la pacification des favelas), les réalisateurs Wagner Novais, Luciano Vidigal, Cadu Barcellos, Rodrigo Felha et les producteurs Renata Magalhães et Carlos Diegues.

UPP : une nouvelle police pour les favelas ?



 

• CONFERENCE PROFESSIONNELLE : POURQUOI FILMER A RIO ?

Quand ? Lundi 9 mai à 11h
Où ? Cinéma Le Nouveau Latina

Si Rio de Janeiro est une destination de vacances prisée, on oublie parfois qu'elle est aussi un lieu de travail idéal ! Cette table ronde présentera les divers avantages d'un tournage dans cette ville aux multiples facettes mais aussi les démarches à entreprendre, les structures à contacter, les aides à envisager... Un tour d'horizon complet qui permettra aux professionnels de l'audiovisuel de préparer au mieux leur déplacement.

Avec la participation de Sergio Sá Leitão, Directeur de RioFilme.

 

• EXPOSITION

Homem Pedra – Photographies de Pedro David

Le photographe brésilien Pedro David a reçu le prix Union Latine – Martín Chambi en décembre 2010 pour sa série Homem Pedra.

Voyage onirique au coeur du sertão brésilien, peinture d’un espace où la nature imprime encore son rythme sur l’homme, la série Homem Pedra a tout d’une quête en images : le regard photographique de Pedro David s’immisce dans la matière brute pour ouvrir les horizons du mystère, com¬me le ferait un chercheur d’or. L’artiste se plaît à définir ce territoire comme « une marmite sur un feu doux », ou encore « un dispositif cosmique » qui laisse entrevoir les possibilités fictionnelles du médium photographique. A travers cette expérience esthétique, presque hallucinatoire, Pedro David nous invite à la réflexion en nous conduisant sur les vers de son compatri¬ote Manoel de Barros, qu’il cite en exergue de son travail : « L’importance d’une chose ou d’un être n’est pas due à la taille ou au volume de l’être, mais à la permanence de l’être en son lieu. A la Primauté. Par le biais du primordial il est alors possible de dire que la pierre est plus importante que l’homme. »

(propos du jury de l’Union Latine)

Vernissage le 4 mai à 18h
Du 4 au 17 mai 2011 – Salon Rouge (1e étage du nouveau Latina)



• LITTERATURE

Lancement
des livres L´Odyssée du cinéma brésilien, de l´Atlantide à la Cité de Dieu et La Renaissance du cinéma brésilien, de l´Atlantide à la Cité de Dieu
Laurent Desbois

Laurent Desbois mène une réflexion sur le cinéma brésilien qui vit depuis presque un demi-siècle sur le souvenir du Cinema Novo. De l'histoire d'amour du public brésilien avec son cinéma, dans les années 70 (Dona Flor et ses deux maris, 1976, Bruno Barreto) aux succès internationaux des années 2000 tels que Central do Brasil (Walter Salles, 1998) puis La Cité de Dieu (Fernando Meirelles, 2002) en passant par les comédies érotiques médiocres de la pornochanchada qui discréditèrent pendant longtemps le cinéma national, Laurent Desbois découvre dans ces deux volumes un cinéma irrégulièrement productif, chaotique et cahoté, divers et riche de contradictions liées aux soubresauts de la nation.

Publiés aux éditions L'Harmattan

Lancement en présence de l’auteur Laurent Desbois samedi 14 mai à 18h
Librairie du cinéma Le Nouveau Latina (1er étage)
 





Jangada association - visitez notre site


Festival du Film Brasilien de Montreal - visitez notre site


Festival du Film Brasilien de Toronto - visitez notre site



Facebook 12e Festival du Cinéma Brésilien de Paris


Newsletter jangada